Flamenco – la danse de la vie et de la mort.

Le corps du danseur tendu comme la corde tremblante, raconte l’histoire de l’amour, de la joie et de la passion. Chacun de ces sentiments est profond comme le puits de la vie.
On ne peut pas rester indifférent devant le spectacle du flamenco qui est rempli d’émotions fortes et extrêmes. De l’autre côté, la danse et le chant qui l’accompagne, créent la vraie fête commune de la joie de vivre.

La danse et ses éléments.

Le flamenco est probablement l’unique danse qui sait exprimer toutes les couleurs de l’âme humaine sans vouloir les concilier. C’est un art où il y a du feu et de l’eau comme pendant des siècles sur la Péninsule Ibérique vivaient les Gitans, les Maures et les Juifs.
Dans les éléments et les figures de la danse on peut trouver les sources de la tradition oientale, juive, grecque et chrétienne. Les mouvements des épaules, des mains, des doigts et l’usage des jambes comme un instrument de percussion viennent de la danse hindoue. La mélodie originale est le mélange, entre autres, de la chorale médiévale grégorienne et du chant expressif des Gitans d’Andalousie. On chante la foi, l’amour et la solitude... Mais on peut aussi trouver des chansons frivoles et coquettes.

L’école des maîtres.

La danse est née, probablement, dans le milieu des gens pauvres qui ne possédaient aucuns instruments de musique. C’est pourquoi ils créaient les mélodies avec les coups des talons, en faisant claquer les doigts, en battant le tambour et le fer. Les premiers rythmes du flamenco étaient basés sur les chants réligieux, les chants populaires, les cris des marchands, les prières, les chansons des amoureux, des canailles errantes et des condamnés.
Le flamenco a pris sa forme actuelle au cours du XIX ème et du XXème siècle.
À cette époque-là, les grands artistes donnaient leurs spectacles ravissants dans les cafés chantants de Séville, Madrid et Barcelone. C’est jusqu’à nos jours que ces trois villes sont considérées comme les capitales mondiales du flamenco et se vantent d’avoir les meilleures écoles de danse. Saida a fait ses études à la fameuse école de Madrid « Amor de Dios ».

Elle a étudié sous la direction des plus remarquables danseurs et danseuses espagnols : Merche Esmeralda, Paco Romero, La Truco et La China.
Le flamenco a fait la conquête des coeurs des gens du monde entier. Il n’est plus seulement « la danse régionale ». Sa force est dans la grande variété qui permet à chaque personne d’exprimer son tempérament et sa personnalité. Mais ce n’est pas une danse facile.
Pour maîtiser bien tous ses élêments, il faut faire plusieurs exercices sous la direction d’un bon professeur. Cependant tout l’effort est recompensé par les émotions particulières qui avec la musique pénètrent le corps et l’âme.

  1. pl
  2. en
  3. fr
  4. es
  5. de